keyvisual



Accueil
News
La race
Nos chiens
Mâles
Femelles
Retraités
Nos portées
Chiens à adopter
Nos chiens en photo
Nés à la maison
Expositions
Liens
Contact
Livre d'or

Notre parcours canin et l'histoire de nos chiens

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours souhaité avoir un chien à moi. déjà toute petite je harcelais mes parents et mon entourage. Tous mes plus beaux souvenirs d'enfance sont liés à ces rencontres canines que j'ai faites au cours de mon enfance, à ces chiens avec lesquels j'ai partagé quelques instants ou une plus longue période mais mes parents sont restés inflexibles, pas de chien à la maison.

Lorsque j'ai eu 20 ans, j'ai pris mon indépendance et 1 an plus tard mon petit copain de l'époque m'a offert mon premier chien: Pepette, petite batarde adoptée adulte à la SPA. Cette chienne a été parfaite pendant les 11 ans que nous avons partagé, obéissante, sociable, j'ai découvert avec elle l'éducation canine et l'agility. Cette petite chienne était tellement adorable et gentille avec son petit air embrousaillé et son regard de bon chien que j'ai toujours clamé à qui voulait l'entendre que si Pepette avait appartenu à une race je me serais lancée dans l'élevage.

2 ans après, une de mes copines fit naître une portée de rotweiler non LOF parmis laquelle se trouvait un petit chétif qui se faisait martyriser par les autres, très inexpérimentée à cette époque je n'ai absolument pas réfléchi et je l'ai adopté, Narco s'est finalement bien dévellopé, un beau chien de 68 cm au garrot et 50 kg, avec Pepette ils étaient inséparables et j'ai de beaux souvenirs même si Narco nous a quitté bien trop tôt des conséquences d'une dysplasie sévère de la hanche. C'est un chien qui m'a beaucoup appris, si avec Pepette tout a été facile, avec lui ça n'a pas été le cas, très agressif avec les autres chiens, il avait un gros caractère avec lequel j'ai du apprendre à composer n'ayant pas la force physique de m'y confronter, c'est à cette époque que j'ai commencé à prendre du recul avec la fameuse théorie de la dominance.

Pepette et Narco ont vus naître mes 2 enfants, ils ont acceptés avec tendresse et bienveillance les élans d'affection maladroits, les bisous, les petites mains poisseuses dans leurs croquettes, les attaques de sabre lazer et autres ballades en poussette ...

Ensuite, je me suis mariée et nous avons acheté notre première maison puis quelques mois après S'Tia du moulin de Xavoy, notre première chienne LOF, petite jack russell terrier de lignée chasse avec laquelle j'ai pratiqué l'agility et l'obéissance en loisir, Tia ayant oublié de faire pousser ses dents, elle s'est avérée non confirmable et a été stérilisée.

Narco nous a quitté à l'âge de 5 ans et demi, nous avons malheureusement du le faire euthanasie, ses douleurs articulaires étant devenues ingérables, un chagrin terrible pour toute la famille tant ce chien nous a apporté.

Le manque d'un grand chien se faisait sentir, nous avons donc acheté une petite berger allemand de 5 mois LOF née chez un particulier, Troïka du clos de la Barrière. Avec cette chienne j'ai poursuivi mon parcours en club canin et découvert plusieurs disciplines dont le mordant sportif. J'ai aussi fait mes début en exposition canine avec peu de succès je l'avoue, mais la miss a tout de même été confirmée. Au fil du temps, elle s'est révélée peu équilibrée, sensible à l'excés, prédatrice, n'hésitant pas à être agressive dans un environement inconnu, j'ai donc pris la décision de la faire stériliser.

A cette époque je fréquentais le club canin à 40 km de chez moi plusieurs fois par semaine, j'ai entendu parler d'un groupe de cynophile qui souhaitait mettre en place un club plus local et je me suis jointe au projet. C'est dans ce cadre que j'ai rencontré Sylvie Renaud, éleveuse de bouviers bernois, matîns de pyrénnées et chiens de berger catalan sous l'affixe "du vanil des Artses". En arrivant chez elle, j'ai eu un véritable coup au coeur, plusieurs grosses "pepette" sont venues à ma rencontre, tout y était, le coté affectueux, le regard embrousaillé, la tête de bon chien, je venais de tomber sous le charme du Gos d'Atura Català.

Après de nombreuses discussion avec l'éleveuse, je me suis vue faire une proposition incroyable, Sylvie me proposait de me confier 2 chiots, un mâle et une femelle nés à 3 jours d'écart afin de m'aider à me lancer dans l'élevage.

A la maison, les négociations se sont révélées difficiles, passer de 3 chiens à 5, c'était loin d'être une décison anodine, j'ai finalement eu gain de cause et en janvier 2004, U'Miguel du vanil des artses (Urko) et U'Carla du vanil des artses (Ulkie) sont arrivés à la maison. Les débuts ont été difficiles, les 2 chiots n'étaient pas sociables, timides, malpropre avec la dent facile. A force de travail sur la relation de confiance, le lien s'est établi et les chiens ont commencés à progresser pour devenir de parfaits compagnons même si Ulkie a conservé une timidité excessive vis à vis des étrangers.

Nous avons découvert ensemble le monde des exposition canines avec des résultats incroyables pour la débutante que j'étais à l'époque, Urko et Ulkie sont devenus reproducteurs recommandés grâce à leurs bons résultats en exposition, à la réussite de leur test de caractère et à leur lecture de dysplasie de la hanche A/A. 11 CACIB dans 4 pays pour notre bel Urko, il est donc devenu Champion de France, du Luxembourg et International. ulkie est elle aussi devenue Championne de France et du Luxembourg mais comme elle n'aimait pas ce genre de manifestation nous avons décidé de mettre un terme rapide à sa carrière.

Ulkie n'était pas une chienne précoce, elle a eu ses premières chaleurs à 13 mois et ensuite plus rien, de multiples examens n'ont rien révélé d'anormal mais nos projets d'élevage étaient fortement compromis. En désepoir de cause, j'ai contacté M. Toledano (élevage de Valdegoscan à Madrid), que je connaissais par le biais des expositions puisque son mâle mettait régulièrement la pattée à Urko. Il m'a alors proposé une petite chienne magnifique, Tatoon de Valdegoscan, dont les parents Drap et Fita d'Espinavessa faisaient toute mon admiration, je me suis jetée sur l'occasion et la petite nous a rejoint par avions en février 2006. Elle a immédiatement été intégrée à la famille humaine et canine et 2 mois après, un grand miracle, Ulkie a eu ses 2ème chaleurs à l'âge de 27 mois.

J'étais très heureuse et enthousiaste et j'ai fait faire un suivi de chaleurs interminable chez le vétérinaire, Ulkie ne se décidant pas à ovuler avant le 23ème jour, à noter qu'Urko ne s'intérressait pas du tout à elle et que j'ai bien cru qu'il ne la saillirait pas. Finalement les tourtereaux se sont décidés et la première portée de l'élevage est née en juin 2006, 7 magnifiques bébés fauves, 6 femelles pour un seul mâle.

L'année suivantes, je souhaitais garder une fille d'Ulkie, j'ai donc choisi de la faire saillir pas Leroy de Valdegoscan appartenand à Mme Renaud et qui n'était autre que le frère de Tatoon. Tout s'est bien passé jusqu'au 54ème jour de gestation ou j'ai retrouvé Ulkie inanimée dans une flaque de liquide amniotique, elle était en crise d'hypoglycémie et son corps mettait fin à cette gestation qui la tuait. Grâce au talent et à l'implication de mes vétérinaires, la mère a pu être remise sur pied et la gestation poursuivie jusqu'au 59ème jour oû Ulkie a mis bas de 10 chiots. Le premier chiot né après ces 5 jours d'angoisse et de combat était une femelle sable que nous avons gardée: Chula de Norimatys, après avoit longtemps hésité avec une jolie fauve charbonnée Cala de Norimatys.

L'automne suivant Tatoon nous offrait sa première portée avec Urko comme papa et j'ai passé mon certificat de capacité à l'élevage et déclaré mon activité auprès de tous les services concernés. J'ai en effet décidé de passer professionnel tout en conservant une activité salariée en parrallèle afin de ne pas être bloquée dans mon nombre de portées.

J'avais pour habitude de consulter régulièrement le site de mes collègues éleveurs français et étrangers afin de connaître au mieux les différentes lignées de catalan et les chiens produits en europe. Un jour, en visitant le site de Mina Lemos, éleveuse de catalan sous le préfixe Dshowos, j'ai découvert une chienne que Mina plaçait d'une beauté époustouflante: Silva de Canmuç, cette chienne m'a scotchée sur ma chaise, elle était élégante, elle dégageait vraiment quelque chose de spécial, une grande force mais aussi beaucoup de douceur. Je me suis mise en contact avec Mina et elle m'a expliquée que cette chienne avait un syndrôme de privation sensorielle et ne pouvait pas réussir le test de caractère en Suisse, indispensable pour pouvoir reproduire. Nous avons alors convenu que Silva vienne chez moi afin de tenter de la socialiser et de la faire confirmer.

Il a fallu un an de travail, de complicité pour amener cette chienne a suffisament de confiance et de bien être pour pouvoir reproduire. Elle a été confrmée, radiographiée et a réussi son test de caractère grâce à la confiance qu'elle avait en moi et est devenue lice recommandée.

L'élevage prenant de l'ampleur nous avons quitté notre maison de village en 2008 afin d'habiter en pleine campagne au coeur de la magnifique forêt d'Auberive, un écrin de verdure de près d'un hectar ou les chiens peuvent s'épanouir en toute liberté.

En 2009, plusieur portées marquantes sont nées: Chula a eu sa première portée avec Urko 10 jours avant celle de sa mère Ulkie. Mise bas interminable pour Ulkie qui nous a fait une jolie surprise, 3 chiots noir et feu dont un petit mâle qui n'a pas survécu. Je ne pouvais pas faire autrement que de garder une des petites black and tan, c'est ainsi qu'Ebony de Norimatys est restée à l'élevage. Nori a eu sa première portée avec Urko, 7 magnifiques bébés, un petit mâle est parti chez Mina en Suisse et un autre est resté à l'élevage: Elwë de Norimatys destiné à prendre la relève de son père. Nous sommes également allés faire saillir Tatoon en Suisse par Rocco de la Charola, une valeur sûre en élevage, un chien d'âge ayant une belle et saine descendance. Sur cette portée nous avons gardé la crevette, la plus petite mais aussi le plus gros caractère: Ezia de Norimatys.

Nous avons également décidé d'imporer un mâle d'espagne mais il s'est révélé décevant niveau construction et caractère et nous avons choisi de le réformer malgré son absence de dysplasie.

En 2010, le maître de cala de Norimatys, la soeur de Chula a souhaité lui faire faire une portée, la belle étant recommandée, nous l'avons accompagné dans sa démarche et la portée est née sous mon affixe, le père choisi est Eliott Ness à dream of Bear'd, un petit fils de notre Urko. Christophe nous a fait une magnifique surprise en nous offrant Fauve de Norimatys née de cette portée.

Cette année 2010 fu aussi l'année de démarrage de la carrière en exposition d'Elwë qui fit une parcours magnifique avec plusieurs meilleurs de race en classe jeune notament en régionales d'élevage et au Championnat de France et plusieurs podium sur le ring d'honneur.

En 2011, les premières portées d'Elwë ont vu le jour, des chiots magnifiques et équilibrés avec la forte ossature de leur père. Nous avons aussi participé aux Championnat de France et du Monde à paris et Ezia a fait le meilleur de race du championnat de France et est devenue vice-championne du monde le lendemain, à noter que chula présentée en classe ouverte a été classée 2ème exc sur 11 chiennes présentées.

La fin de l'année s'est avérée plus difficile avec une séparation conjugale qui m'a amenée à reconsidérer mon activité n'étant pas certaine de conserver ma maison et de pouvoir gérer seule cette charge de travail. J'ai du réorganiser tout mon élevage et surtout j'ai décidé de trouver une famille pour les chiens qui se géraient mal en collectivité, c'est le coeur bien lourd que j'ai vu partir ma belle Silva après seulement 2 portées ainsi que Fausto et Gala, 2 jeunes chiens qui m'étaient revenus. Tatoon est également  allée rejoindre une famille.

Cette décison a été terrible à prendre mais il faut, en élevage comme partout ailleurs et surtout en élevage d'ailleurs car les animaux sont des êtres sensibles et "fragiles", savoir reconnaître les limites du possible et garder la tête sur les épaules. J'ai des nouvelles de mes chiens placés, ils vont bien, ils me manquent mais je suis certaine qu'ils sont mieux ailleurs car la vie en meute ne leur convenait pas.

En 2012 les soucis de la séparation se sont reglés et je sais dorénavant que je peux rester dans ma maison et poursuivre mon élevage. 2 chiots devaient rester avec nous, Hijo de Norimatys, fils de Elwë et Ezia, né et avril 2012 et Houka de Norimatys, fille de Chula et jo Soc Famos del somni català. Finalement, au vu de la qualité de la portée nous avons également gardé un petit mâle Hamos de Norimatys qui est le chien de min fils, bien sûr il apportera sa contribution à notre sélection si ses qualités se confirment.

En 2013, nous avions pour objectif de terminer les titres de Champion d'Elwë et de démarrer la carrière des petits jeunes, nous envisageons également une saille extérieure pour Ebony afin de garder une fille noire et feu.

Finalement 2013 s'avéra une année bien difficile avec une reconversion professionnelle pour moi et un terrible accident pour mon compagnon, ces 2 évènements boulversèrent considérablement notre programme pour l'élevage. Le calendrier d'exposition prévu n'a pas pu être réalisé et nos sorties ont été épisodiques, Hijo de Norimatys s'est tout de même distingué en devenant Champion des jeunes du Luxembourg, en remportant le meilleur de race de la régionale d'élevage de Chaudenay et le CACS de la Nationale d'élevage qui lui ouvre la porte du Championnat de France. Ce chien me réjouit par son attitude en exposition et la beauté de son déplacement.

2013 nous apporta également un chagrin terrible, ma jolie Fauve de Norimatys n'ayant pas survécu à un terrible accident, nous avons l'immense regret de n'avoir pas gardé sa descendance, c'est une perte énorme pour notre sélection.

Ebony ne nous ayant pas offert le chiot que nous espérions, nous avons accueilli Gaillette a dream of bear'd de l'élevage de notre amis Christelle Biencourt afin d'insufler un sang neuf dans notre sélection. En octobre 2013 elle nous a offert une superbe portée de 8 chiots avec Hamôs de Norimatys, parmis cette portée nous avons eu un gros coup de coeur pour une petite chipie au caractère bien trempé Ixia de Norimatys qui va rester à l'élevage.

En cette fin d'année 2013, nous avons eu l'immense douleur de perdre notre magnifique multi-champion, Elwê de Norimatys, dans des circonstances qui nous laissent traumatisés pour longtemps. Ce chien était ma fierté, mon bonheur, mon meilleur ami, son départ est une perte inestimable. Il avait seulement 4 ans et demi. 

Je vous invite à parcourir les différentes rubriques de cette catégorie pour découvrir nos mâles, nos femelles et nos retraités, sans oublier nos chiens de garde et de compagnie qui ont eux aussi une place énorme dans nos vies.

Top
Elsa Février Agouazi - No Siret : 49909010800014 | elsa.georgesa@wanadoo.fr - 03 25 90 22 53 - 06 31 53 88 13